High Maintenance in Toulouse

03 March 2009

La Peash interview part two



Dans cette seconde partie de l'interview, les P.E.A.S.H. reviennent sur les revers de la fluo attitude, leurs influences et évolutions musicales... (pour la première partie clique ici).

Croyez-vous qu'on puisse dire que vous avez été portés par le renouveau de l'electro à la française, avec des labels tels que Ed Banger ou Institubes?
Rado: Oui, c'est clair, mais, en même temps, maintenant, ce qui est dommage, c'est que, dès que ce n'est pas du Ed Banger ou du Institubes, les gens ne viennent pas ! C'est ça le revers de la médaille avec ce mouvement fluo, même si je n'aime pas cette expression. Il y a en plein qui viennent pour l'affiche, et, dès qu'il y a un dj qui n'est pas connu, les gens ne suivent plus...
Aurore: Oui, il y a un côté poseur.
Rado: Il faut une certaine partie de hype, du style: "j'ai mixé avec tel type", et c'est dommage mais c'est ça qui fait venir les gens. Ca nous a aidé, mais je ne pense pas qu'on en ait profité. Tu vois : quand on joue en soirée, on ne passe pas que du Ed Banger !

Pouvez-vous décrire votre évolution musicale?
Aurore: Au départ, on a un peu remis au goût du jour l'eurodance. On a eu une phase où on a trop aimé ça et on aime encore ça d'ailleurs. On avait une étiquette pépito banga. Et notre remix de Bailando, tout le monde l'aime : c'est notre petite réussite !
Rado: Ca faisait partie de l'univers qu'on s'était donnés. Et puis on a évolué vers un univers un peu différent. On est tous tombés amoureux des Crookers, de tout ce qui était fidget, Switch, Sinden et d'artistes moins connus qui se rangent sous cette étiquette. Maintenant, on est dans des sonorités beaucoup plus rondes, plus proches de la techno que de l'électro rock dans le genre Ed Banger. Il y a un côté plus dark, mais tout aussi dansant. On aime beaucoup Brodinski, par exemple. Tout le monde dit que c'est de la techno mais, tout en étant plus mental que ce qu'on avait l'habitude de jouer, c'est tout aussi dansant. C'est un peu à la frontière entre la techno minimale pas super accessible et la club musique.

Y a-t-il des artistes ou djs que vous appréciez à Toulouse et dont vous voudriez que nous parlions? C'est un peu la démarche du blog que de faire parler de la scène toulousaine...
Rado: On aime bien Say Cheese, deux potes à nous qui sont frères. Ils ont déjà mixé avec nous à Montauban : c'est un petit duo de djs qui montent ! Ils sont de Toulouse.
Aurore: C'est French Touch à mort. Ensuite, on peut citer notre papa, Drama de Rice and Beans, qui est un très, très bon dj.
Rado: Il y a aussi Pillage. Ils sont d'ailleurs dans le dernier Trax - on le répète. A écouter absolument. Un gros big up, également, à Bisou GTI...
Aurore: Ouais, même si on ne les côtoie pas tout le temps, ils pensent à nous, nous conseillent aussi et c'est vrai qu'on ne les remerciera jamais assez.
Rado: Je pense aussi à Elroy, qui fait partie de Bisou GTI et qui est aussi un très bon graphiste. Il est très bon dans la vidéo aussi ; il a participé au clip de Data, Rapture. Et Humanleft aussi, un très bon Dj et un très bon producteur, qui a sorti un maxi l'année dernière. Voilà pour la famille.

Pouvez-vous donner à nos lecteurs une playlist de vos morceaux préférés de ces dernières semaines?

Brodinski - Oblivion (Noob Remix)

Dance Area - AA 24-7 (Diplo Remix)

Nacho Lovers, Go on (Jokers of the Scene Remix)

Dj Rush, Motherfucking Bass (Popof Remix)

A part ça, vous pouvez aller voir sur notre myspace : on y a mis une liste des tracks qui nous plaisent en ce moment.

Avez-vous des signatures qui s'annoncent sur un label?
Rado: Non, pas pour le moment. Là, on vient de boucler un featuring avec les Bretelles Glamour, un groupe de MC's bordelais. En fait, ils ont posé sur l'instru qu'on avait faite, Loup et Licorne. Le morceau est en écoute sur notre myspace et ça envoie.
Aurore: Ouais ! C'est cool : je l'ai mis en ligne il n'y a même pas 2 jours et on en est à presque mille écoutes. On était à 750 écoutes en un jour et demi. Il y a eu un méga buzz dessus. D'habitude, ils ont trop l'habitude de raper et là, il y a des refrains chantés. C'était super agréable pour eux, ça les changeait de ce qu'ils faisaient. C'est hyper kitchou, parce qu'on leur avait demandé de faire un truc ambiance fin de soirée, la larme à l'œil, dans le registre "ça va nous manquer ce genre de soirées" et ils ont vraiment trop joué le jeu. Enfin, les Bretelles Glamour, c'est aussi des gens hyper cool, trop amoureux de son, surtout de rap. Au départ, ils ont repris Loup et Licorne d'eux-mêmes, avant même de nous le demander. Ils ont tafé comme des fous et ont bouclé ça en deux semaines. Ca a été dingue. Ca va peut-être faire penser à TTC ou à des trucs comme ça et certains vont dire que c'est usé, mais on est content de ce qu'on a fait ! Ca s'est trop bien passé. Et justement on va jouer avec eux à Bordeaux, le 4 avril au Nieuw Amsterdam, puis on les fera venir au 4 Sans pour le faire en live.

Avec quel logiciel produisez-vous?
Rado: Reason, à la souris. Tout le monde n'a pas d'UC33 ! Donc, là, pour l'instant, c'est plus du tâtonnement qu'autre chose.
Aurore: Rado a plus de temps et c'est donc lui qui gère le côté prod.

En quelques mots, c'est quoi un set de P.E.A.S.H.?
Rado: Une évolution...
Aurore: ... c'est sucré, ça joue sur le sentiment, c'est très personnel. Faut que ça fasse waouh.
Rado: Etre dj, c'est faire la part entre "je dois faire danser les gens" et "je dois me faire plaisir". Donc, du coup, on ne va pas forcément jouer le dernier truc à la mode et on ne s'arrête pas sur tel ou tel style.

Le mot de la fin...
Rado: Merci papa, merci maman, merci Aurore.
Aurore: Merci Rado. Big up à la famille ! Et merci à la technologie Tamashi (NDR : l'interview a été enregistrée avec un vieux magnétophone à cassette de cette honorable sous-marque...).

Quant à nous, nous les remercions beaucoup de nous avoir accordé un peu de leur temps en cette froide soirée hivernale ! Au plaisir de les revoir bientôt, pour un de ces set sucrés à la P.E.A.S.H... A ce propos, nous en aurons très prochainement l'occasion, puisqu'ils jouent à la prochaine soirée Rice & Beans, qui promet d'être une tuerie ! Ce sera avec Dj Feadz aux commandes du Pink Flower le 28 mars ; Drama pour le warm-up et nos P.E.A.S.H. pour conclure !

9 comments:

Anonymous said...

Merci beaucoup pour tout ce travail et votre gentillesse !

Aurore said...

c'était aurore.

Rouge Baiser said...

Avec plaisir : )

Je passerai vous faire un petit coucou au bar d'en face vendredi soir...

Y.A said...

Haha, si si la famille!
Stockholm vous attend, vous le savez.
La bise putaing cong!

Dale Cooper said...

Pour nous aussi, c'était une rencontre bien sympa, Aurore !

A bientôt.

Anonymous said...

cool interview, mais le remix de bailando n est pas bon par contre les gars, surtout que vous n'avez rien composé dedans... allez dites la vérité! lol
à plus

Anonymous said...

alors le morceau est pas trop mal mais je ne vois pas le lien entre reason et uc33... enfin bon, bonne chance pour la suite :d

Rouge Baiser said...

Moi, au contraire, je le trouve très bien!

Anonymous said...

On s'est rencontré Rado, tu étais loin de savoir comment caler un vynil... La ça va beaucoup mieux j'ai l'impression !!!
Le featuring de bretelles d'amour est au poil !
Chapeau Haut le duo.